La saga du paramoteur radio-commandé

Tout a commencé à la fin du mois d'Aout 2007. A l'heure où j'écris ces première lignes, celà fait déjà deux mois que l'affaire me préoccupe (un peu, seulement, il y a des sujets de préoccupation d'un autre poids). L'idée de départ était de disposer d'un appareil à mettre en l'air lorsqu'il n'y avait pas de vent pour les cerf-volants. Même pas pour y fixer un photoscope, juste pour le plaisir de bricoler et de faire voler un engin, de s'affranchir, de nouveau, de la pesanteur, de prendre un peu de distance.

Je possèdais déjà un radio-commande Hitec 4 voies (rescapée d'essais antérieurs), quelques servos et accus NiMH. J'avais aussi quelques voiles de traction Décathlon (0,9 - 1,2 - 1,9 et 3,5 m2). Restait donc à acquérir le moteur (j'ai pris un speed 400 7V) et son contrôleur, et à bâtir la machine.J'ai trouvé quelques exemple sur le net (dont le Grenad'indoor de Turbi : un must). Rien de bien compliqué....

La toute première nacelle "pot de fleur", super-simple...et qui n'a jamais volé

Premiers essais (Septembre 2007)
Principe général: il faut faire avec les moyens du bord. . Il s'agit de faire la nacelle devant supporter tout ça. Plusieurs modèles se succèdent. Les premiers mettent en jeu une hélice en traction et quelques bouts d'aluminium Casto. Aucun de ces modèles ne volera, bien sûr et la photo montre le dernier, sur lequel j'avais ajouté un "cercle" destiné à protéger les suspentes des agressions de l'hélice. Le cercle en question est le tour d'une soucoupe à pot de fleur...
Deuxième essai (fin Septembre 2007)

Je passe sur quelques errances bricolistiques ("avec un speed 400 6v ça tournera plus vite sur mon accus NiMH 9,6V 2700mAh, etc....). J'avais déjà à la maison presque la moitié des articles proposés par le détaillant radiomodélisme du coin ! Il y a des moments où il faut savoir s'extraire du contexte et réfléchir. En ce sens, la découverte d'un thème "paramoteur" sur forum.radiomodelisme.com m'aura été d'un grand secours. Voir les expériences (plus ou moins heureuses) de chacun, bénéficier des conseils avisés des "ainé est toujours profitable, même si on n'en fait qu'à sa tête. Jf et Eric en sont au même stade et l'émulation jouant, mon "appareil finit par décoller. L'ensemble dispose d'un moteur brushless avec son contrôleur (Protronik 2810, kv 1250, contrôleur Proreonik 30A), d'une nouvelle nacelle dite "d'essai", en alu "troué" (pour le poids) et de l'ancien accus NiMH (pas question de passer au Lipo, c'est trop cher et compliqué). L'hélice est un 9x6 propulsive. On peaufine un peu, on tient compte (un peu) des conseils, on diminue un peu la longueur des suspentes avant (5cm sur la 0,9, 7cm sur la 1,2 et 10 cm sur la 1,9). Nombreux échanges avec Eric et Jean-François. Bref, un soir (le 22 Septembre très précisément) l'appareil s'élève.....et reste en l'air. Ca change un peu des vols de 3 mètres avec réception musclée sur le nez de la nacelle (solide, quand même). Il y avait du vent, ce soir là, et je pense que ça m'a aidé un peu. Un deuxième essai, le lendemain, par temps plus calme, confirme la réussite !

       

La 2eme nacelle, dans sa première version (cercle fait à partir d'une corbeille à papier), puis la 2° version (cercle à partir d'un couvercle pour micro-onde), assez fière avec ses roues (mais trop lourde) et plus simple ensuite.

La configuration de ce succès :

-Aile= PW 1,2 (envergure 1,7m, corde max=67, je crois que c'est l'équivalent de l'ancienne PW1,8, comme celle d'Eric"Sopwith"), avec les suspentes avant raccourcies de 6 cm environ

- Moteur Protronik 2810-1250 , son controleur PM30A et une hélice propulsive 9x6 Graupner

- L'accus est un NiMH 8 éléments, 2500 mAh (et actuellement un LiPo 3s 1500mAh)

- Poids de l'ensemble = 625 g sans la voile

- Un servo standart actionne une barre qui permet de piloter l'engin par transfert de masse (tout le poids à gauche=virage à gauche)

- un forum pour partager tout ça et, surtout, bénéficier de quelques conseils et avis d'importance (le "post" est devenu un véritable mine ! )

Et voici quelques photos et vidéos:

La première nacelle "qui vole", le cercle est la partie supérieure d'un seau...

Le tout premier vol, la délivrance....qui se termine, cette fois là, dans les barbelés, " la vache !" (video)

Le même soir, un peu plus élégant (video)

Ze classe ! Le vent aura quand même aidé un peu (video)

Le lendemain, pour confirmer (video)

Démonstration devant le petit-fils: fiasco. Que se passe-t-il (video)

Consécration, avec Emile, mon assistant le plus efficace (video)

On se laisse griser. Mais il faut aussi aaprendre à piloter...

...ou monter sur une échelle !

   

Au 22 Octobre 2007, j'en suis là. Une suspente à réparer après la rencontre avec un arbre ardennais, et tout fonctionne bien. Très plaisant à faire voler. Il me reste donc à refaire une nacelle qui soit un peu plus élégante, et à trouver un système permettant une meilleure maîtrise des virages (et donc d'éviter plus facilement les arbres) . Revoir les "moments" du transfert de masse, ou ses amplitudes, ou réfléchir sur une action sur les freins avec 2 servos mixés (virages et arrondis comme sur les paramoteurs "grandeur"). C'est en gestation...

On arrive ainsi mi Novembre 2007, avec une 4° nacelle

Annexes

Cotes de la voile Décathlon PW1,2 et PW1,9

Pour se cultiver, rencontrer quelques enthousiastes, avoir de l'aide: le forum modelisme.com